2012 : Création du Conseil National du Numérique (CNNUM).

Les groupes de travail « inclusion numérique » et « éducation et numérique » produisent chacun des rapports en 2013 dont certaines recommandations viennent conforter l’idée d’un secteur de la médiation numérique organisé et représenté.

Eté 2014 : Consultation publique nationale pour la Constitution d’un réseau national de la médiation numérique.

Coordonnée par la Délégation aux Usages de l’Internet (DUI). Cette consultation a réuni plus de 700 contributions et a permis de poser les enjeux clés de la médiation numérique ainsi que les outils que le secteur doit explorer pour se structurer et se développer.

Octobre 2014 : Assises nationales de la médiation numérique de Bordeaux : annonce par la Secrétaire d’Etat au Numérique du processus de travail pour la création d’un réseau national et du conventionnement de pôles de ressources interrégionaux. Le Rapport Camani/Verdier conforte cette proposition de création d’une fédération nationale de la médiation numérique.

Février 2015 : Création par décret présidentiel de l’Agence du numérique, nouveau service à compétence nationale réunissant la Délégation aux Usages de l’Internet, devenue Programme Société Numérique, la Mission Très Haut Débit ainsi que la French Tech. Signature des conventions des 5 pôles de ressources interrégionaux ( ARSENIC-ZINC, Médias-cité, PING, ANIS- Carrefour numérique, Recyclage EcocItoyen).

Octobre 2015 : 3ème Assises nationales de la Médiation numérique à Caen. Intervention d’Axelle Lemaire : les schémas directeurs d’aménagement du territoire s’ouvrent à la question des services et usages. Dans les politiques d’aménagement numérique des territoires, les collectivités locales devront inclure pleinement les services de la médiation numérique à leur projet de territoire. Lancement du portail de la médiation numérique: www.mediation-numerique.fr

30 novembre 2015 : Avis du CNNUM sur le projet de loi pour une République Numérique.

« Ainsi la société numérique doit-elle être la société de tous. Le développement du numérique ne peut être le cheval de Troie d’une précarisa on et d’une atomisation accrue des individus ou encore d’un effritement de notre modèle social. Le numérique doit au contraire participer d’une croissance économique durable, être mis au service d’une solidarité qui s’exprime aussi bien entre territoires qu’entre générations et groupes sociaux. Si l’appropriation des outils numériques par le plus grand nombre est un enjeu majeur, l’appropriation des compétences liées est un enjeu vital. Sans cet accompagnement, sans des médiations au plus près des populations en souffrance, le numérique ne sera qu’un accélérateur des formes d’inégalités et d’exclusion. »

1er semestre 2016 : L’étude de préfiguration de la structure nationale de la médiation numérique.

Un appel d’offre a été lancé en fin d’année 2015 pour accompagner le projet de regroupement et de représentation du réseau national de la médiation numérique.

Les pôles interrégionaux ont porté l’animation de cette étude.

L’Agence du Numérique a soutenu cette initiative, dans le cadre des activités de son département « Société Numérique », et dans le prolongement du souhait émis par le Gouvernement, à travers son Secrétaire d’Etat au Numérique, Mme Axelle Lemaire, d’accompagner la structuration du secteur de la médiation numérique (3ème Assises de la Médiation Numérique).

26 juin 2016 : Dossier de presse de l’Agence du Numérique. Présentation des orientations du département Société numérique et annonce de la volonté de créer une « fondation des acteurs pour une Société numérique et inclusive ».

2nd semestre 2016 – Les acteurs de la médiation numérique se structurent au sein de la coopérative La Mednum.

La 4ème édition des Assises de la Médiation Numérique, qui s’est tenue du 23 au 25 novembre à Mende, en Lozère, constitue l’événement de l’acte fondateur de la coopérative des acteurs de la médiation numérique, appelée « La Mednum ».